"La parentalité accompagnée"

sous la direction de Patrick Mauvais - érès - 2008

Des professionnels de PMI, de lieux d'accueil, de services de soins en périnatalité, de CAMSP et de pouponnières témoignent de leurs pratiques dans l'accompagnement des relations entre parents et enfants. On reconnaîtra aisément, au travers de ces expériences diverses, une référence appuyée aux travaux d'Emmi Pikler- pédiatre hongroise qui a fondé en 1946 la pouponnière de Loczy à Budapest -sur le très jeune enfant et sa famille. On y retrouvera l'importance qu'elle accordait, jusqu'au moindre détail, aux conditions concrètes du bien- être et de la sécurité de l'enfant.

Les professionnels réunis ici, attentifs et assurés de leur confiance en l'enfant, nous enseignent combien l'accompagnement du processus de parentalisation peut bénéficier de cette approche, dans le respect des familles en devenir.

"L'accompagnement des parents"

Bruno Ribes - Dunod - 2003

Non, dans leur ensemble les parents ne sont pas défaillants, mais beaucoup d'entre eux se disent dépassés ou désorientés. Ils ressentent la nécessité d'être éclairés, épaulés dans l'exercice de leur fonction éducative, rejoints dans leurs interrogations les plus cruciales. Celles-ci portent notamment sur la « nouveauté » de l'être parent, sur l'autorité et la crise des valeurs, sur la mentalité des adolescents et les comportements de violence.

Dans la première partie de ce livre, l'auteur est à l'écoute de ses questions, non pour y apporter des réponses en terme de remèdes, mais pour accompagner les parents dans leur cheminement en leur ouvrant des pistes de réflexion, dont la plupart vont à l'encontre du pessimisme ambiant et mettent en évidence l'interdépendance entre liens familiaux et liens sociaux.

Raffermir conjointement ces liens constitue l'objectif majeur qui a présidé au lancement des Réseaux d'écoute, d'appui et d'accompagnement des parents (REAAP) en 1999. Cette initiative, et le mouvement qu'elle a suscité, sont encore mal connus. Aussi toute la deuxième partie de cet ouvrage est-elle consacrée à en exposer les principes, le dispositif et les réalisations, mais aussi les enjeux pour les parents, les collectivités territoriales et les partenaires associatifs.

"Accueillir les parents des jeunes enfants - un soutien à la parentalité"

Suzon Bosse-Platière - érès - 2008

Tous les jours, de très nombreux parents confient leur enfant à des professionnels dans des crèches collectives, des haltes-garderies, chez des assistantes maternelles, dans des écoles maternelles. Tous les matins ces professionnels accueillent les enfants et leurs parents. Echanges d’informations minimales ou véritables dialogues, ces relations quotidiennes ont une importance capitale. Quelle en est leur nature ? Quels en sont les enjeux ? Leur qualité peut-elle garantir la place et le rôle de chacun auprès de l’enfant ? Dans quelles conditions, ces rencontres peuvent-elles être un véritable soutien aux parents dans les liens qu’ils tissent avec leur petit ?

Suzon Bosse-Platière présente dans cet ouvrage les résultats d’une recherche-action qu’elle a menée avec huit équipes de professionnelles de la petite enfance qui livrent avec franchise, honnêteté et subtilité, leur expérience des relations tissées avec les parents des enfants dont elles ont la charge, en leur absence. S’appuyant sur ces témoignages et analyses, elle dresse un véritable état des lieux, précis et vivant, des pratiques professionnelles et du vécu des relations avec les parents des tout-petits. Celui-ci la conduit à énoncer des propositions concrètes pour améliorer la qualité de l’accueil des parents, et par conséquent celle de l’accueil des enfants.

Suzon Bosse-Platière est psychopédagogue, formatrice, intervenante spécialisée petite enfance auprès de plusieurs organismes.

"Parents-professionnels à l'épreuve de la rencontre"

sous la direction de Carlo Deana et georges Greiner - érès -2005

" Si nous, professionnels, nous nous prenons à rêver de rencontres paisibles et harmonieuses avec les parents, nous risquons fort d'être déçus : le champ des rencontres est inévitablement un champ de tensions et d'intérêts divergents, voire conflictuels ", nous rappelle Carlo Deana.

Pourtant, parents et professionnels sont appelés, davantage que par le passé, à œuvrer ensemble pour le " bien-être " de l'enfant et " dans son intérêt ". Les raisons de ce changement sont à chercher dans les transformations profondes qui ont affecté la société dans ses fondements, ses institutions et particulièrement la famille, ses mœurs, son fonctionnement. Il n'en reste pas moins qu'aller à la rencontre des parents s'avère une démarche complexe qui demande aux professionnels de " s'envisager " dans une posture relativement inconfortable, tout à la fois arrimés à des repères solides et " aptes " au mouvement.

Dans cet ouvrage, les auteurs invitent le lecteur à affronter les questions essentielles : quelles sont les intentions, les finalités, quel est le sens de ces rencontres avec les parents ? Comment créer un espace de rencontre où il s'agit de faire avec les parents, faire ensemble, créer du lien, trouver des possibilités d'alliance, et non pas faire pour les parents, à leur place, ou pire faire sans eux ? Qui définit l'intérêt de l'enfant et comment ? Comment accueillir, recevoir, entendre, sans juger, catégoriser, culpabiliser, réduire ?

Pour que, embarqués sur le même bateau, parents et professionnels puissent, ensemble, avancer, chercher, s'affronter, prendre en compte les savoirs et savoir-faire de chacun, établir de nouvelles règles du jeu en tirant les leçons du passé.

Carlo DEANA et Georges GREINER sont psychologues, membres de l'Association l'Orée à Mulhouse.

Ont participé à cet ouvrage : Dominique Arnold, Viviane Bannwarth, Catherine Bintz, Anne Bornemann, Martine Bourlier, Philippe Choulet, Patricia Dalvy, Pascale Deutsch, Chantal Grosléziat, Charlotte Herfray, Frédéric Jésu, Jean-Pierre Lebrun, Catherine Pénigaud, Marie Pesenti-Irrmann, Catherine Sellenet, Maurice Titran, Jacques Trémintin.

"Travailler avec les familles. Parents-professionnels : un nouveau partage de la relation éducative"

Laurent Ott - érès - 2008

Le travail avec les familles est devenu une " figure obligée du travail social ". Pourtant, passé cette certitude, les interrogations commencent : les parents sont-ils démissionnaires ou abandonnés ?

Les pratiques usuelles que l'on rencontre au fil des institutions sont également contradictoires : entre pénalisation, stigmatisation, responsabilisation, requalification et soutien de la fonction parentale, comment s'y retrouver ? Et, au fait, que faut-il réellement soutenir : la fonction parentale, la fonction éducative ou tout simplement les liens sociaux de base ?

Ce n'est pas une simple affaire de mots ou de jargons. Derrière les pratiques, les terminologies, les références choisies, se cachent de véritables choix sociaux, éthiques et politiques. Car si les familles d'aujourd'hui sont tellement sollicitées, ne serait-ce pas au fond parce qu'elles constituent, malgré tout, un des derniers espaces résistant aux rapports marchands et policiers ?

S'appuyant sur une pratique vivante et des situations rencontrées et vécues dans différents types de structures, l'auteur nous invite à appréhender autrement les difficultés de communication et les malentendus qui grèvent trop souvent la relation parents/professionnels, et propose des pistes d'action et de réflexion.

Tour à tour éducateur spécialisé, animateur et enseignant, actuellement directeur d'école primaire, Laurent Ott a eu l'occasion de développer un regard éducatif sur l'enfant et la famille. Docteur en philosophie, cofondateur d'une structure innovante de " permanence éducative " au profit des enfants et de leurs familles, il contribue à des actions et à des réflexions novatrices en matière de soutien de la fonction éducative, souvent à contre-courant des tendances répressives actuelles.
 

"Parents, professionnels, comment éduquer ensemble un petit enfant ?"

sous la direction de marie-Paule Thollon-Behar - érès - 2007

Parents et professionnels peuvent réfléchir ensemble, très tôt, aux questions autour de l’éducation : devant les enjeux affectifs de la relation précoce, la condition primordiale demeure le respect des émotions, des représentations et des attentes de chacun.

En effet, les parents qui sont à l’aube de leur rôle se posent beaucoup de questions sur leur compétence, sur les valeurs dont ils doivent être porteurs. Or éduquer n’est pas simple à l’heure actuelle, quand de multiples modèles éducatifs se complètent, se chevauchent, parfois se télescopent.

Cet ouvrage se propose d’interroger, à partir d’une perspective historique et sociologique, ces différents modèles et de situer la place de chacun, parents et professionnels, dans le processus éducatif. Des expériences de terrain viennent ensuite, comme en écho, confirmer la richesse de ces rencontres entre enfant, parents et professionnels.

Marie-Paule Thollon-Behar est docteur en psychologie, responsable du pôle de recherche « Petite enfance, développement et qualité de l’accueil », Ecole Rockefeller, Université Lumière Lyon 2 Laboratoire de recherche PSED, auteur de Avant le langage L’Harmattan, Accueillir l’enfant entre 2 et 3 ans, Mille et un bébés, érès.

"Animer des groupes de parole de parents"

Catherine Sellenet - L'Harmattan - 2009

En enregistrant les séances de quatre groupes de parole, ce livre nous fait passer dans l'envers du décor. Il nous permet de comprendre ce qui inquiète les parents, nous ouvre l'accès à leurs pratiques, leurs doutes, leurs impasses. En ce sens, il intéressera tous les parents attentifs à s'interroger sur leurs rôles. Mais ce livre offre aussi des éléments de réflexion sur l'animation de ces groupes.
 

"L'évaluation participative au service du développement social"

Jean-françois bernoux - Dunod - 2004

Notion récente dans l'histoire des politiques sociales et de l'action sociale de proximité, l'évaluation se comprend et se pratique le plus souvent comme un accablant exercice de contrôle. Ce faisant, évaluer procède davantage de la conservation des savoirs préconstruits et des systèmes en place que de l'innovation et du changement. L'idée qu'évaluer puisse servir à initier une dynamique participative de développement social traverse bien l'esprit de quelques-uns mais la culture de l'évaluation en action sociale reste plus imprégnée des logiques comptables qu'elle ne reconnaît aux individus l'intelligence de dire la réalité et de lui donner du sens pour l'avenir. Dommage pour eux ! Habitants des territoires, citoyens et bénéficiaires de l'action sociale, bien que censés être au centre des processus de transformation sociale, demeurent exclus de l'évaluation. Et ils sont au fond les hors-sujet des projets. Il serait temps d'opter pour d'autres références. Ce que propose ce livre qui invite les promoteurs de l'action sociale de proximité et du développement social à évaluer autrement. Explorant les influences de l'évaluation et leur portée dans la construction des projets sociaux, l'auteur propose une méthode d'évaluation participative transposable à de nombreuses configurations. Elle est déclinée ici sous forme de trois applications pratiques détaillées et pédagogiques : dans les centres sociaux, dans les réseaux parentalité (REAAP) et sur les territoires de la politique de la ville. Un abécédaire de l'évaluation en fin d'ouvrage complète les repères méthodologiques et techniques présentés.